News!

Après une longue période sans nouvelles, voici une petite session de rattrapage des trois derniers mois. L'équipe Hydr'open a construit une turbine destinée à être testée dans un laboratoire de la Compagnie Nationale de Rhône à Lyon. L'objectif était de tester une turbine Banki sur une basse chute (moins de trois mètres) et un gros débit (une centaine de litres par seconde). Le prototype a été construit mais les tests ont été repoussés à la rentrée scolaire. ( cf photo)

                                                                                         

Lors de la construction, une ébauche de manuel de construction a été rédigée. Cette ébauche sera affinée et complétée lors de futures formations, afin d’être la plus lisible possible en utilisant toujours un minimum de texte. De plus, ce manuel ne présente qu’une seule méthode de construction et devra donc être complété par des méthodes alternatives en fonction des outils disponibles.

Pour les mois de mai et juin, un projet au Cameroun était prévu (cf article « Projet Cameroun Mbabu »). Toutefois, le départ a dû être annulé au dernier moment suite aux réserves du consulat de France quant à la sécurité dans cette zone proche du Nigeria.

Nous ne sommes toutefois pas restés inactifs ! Avec l’aide de l’association Energies Sans Frontières, avec laquelle nous avons mis en place un partenariat, nous avons trouvé un moulin à Izeron (entre Valence et Grenoble) dans lequel nous pourrions tester nos futurs prototypes. Ce moulin était resté inutilisé pendant de nombreuses années, et des travaux d’aménagements étaient donc nécessaires avant toute chose. Le moulin se présente sous la forme d’un canal d’amenée à ciel ouvert, qui déverse dans un bassin duquel part une conduite qui arrive 30m plus bas dans les bâtiments du moulin. Avec le temps, le canal était complètement obturé par du calcaire, de la terre et des feuilles. Nous nous sommes donc armés de pelles et de pioches pour dégager les quelques 250m de canal qui mènent jusqu’au bassin. Nous avons ensuite dégagé le bas de la conduite, qui était percée et bloquée par du calcaire. Le site est maintenant prêt à accueillir les prototypes qui seront développés l’année prochaine, par les nouveaux membres de l’association ! (photo)